Nick Cave – 4 nouvelles pages, un nouveau chapitre

Voici 4 nouvelles pages de la bande dessinée sur Nick Cave à la recherche de son compagnon et guitariste Blixa. Ces pages ouvrent un nouveau chapitre de cette histoire où nos deux héros (Loïc et François), invités par le chanteur des Bad Seeds (Nick Cave) à les suivre dans son univers, sont conviés par ce dernier à partir à la recherche de son ancien guitariste en Enfer. En route pour aider leur nouvel ami, Loïc et François sont attirés par une fête. Le propriétaire des lieux, un certain Eric, leur propose de vivre un concert mythique de 1982 durant lequel les Birthday Party (premier groupe de l’Australien Nick Cave) rencontra le tout jeune Blixa Bargeld et son groupe Einsturzende Neubauten. Pour les faire patienter avant le début de l’événement, Eric raconte à nos deux héros une histoire censée leur expliquer le pourquoi du comment. (Pour lire les épisodes précédents, chapitre par chapitre, vous pouvez allez sur la nouvelle page consacrée à la bande dessinée Nick Cave).

 

nick-cave026 nick-cave028

Notes de bas de page :

Birthday Party a déjà été présenté précédemment en notes de bas de page (-> Chaptire 2 : Tous les amours de chats sont gris).

Einsturzende Neubauten, le groupe de Blixa Bargeld a lui aussi eu le droit à sa présentation en notes de bas de page (-> Excellent ces cookies !).

Dans le public les connaisseurs auront peut-être reconnu le chanteur de PULP, groupe anglais de Sheffield formé en 1978 qui a connu le succès au milieu des années 90 grâce à son tube drôle et grinçant « Common People ».  En 2006, Jarvis Cocker, sort un premier album solo dans lequel il utilise à merveille son humour british pince-sans-rire pour écrire ses textes, dont « Fat Children » qui raconte comment un « gentil » père de famille se fait agresser à mort par des enfants obèses pour lui voler son téléphone portable. Il meurt à l’arrière d’un taxi, la police étant trop occupée ailleurs à tirer dans la tête d’un gars sans raison particulière. Son fantôme revient hanter ses agresseurs dans Tottenham, un quartier pauvre de Londres, en leur chantant ce refrain : « Fat children took my life ». L’enfant obèse en question (dans la bande dessinée ci-dessus) est l’anonyme qui a illustrée la fameuse pochette du deuxième album d’un DJ britannique, Fat Boy Slim (disque sorti en 1998).

Jarvis Cocker – Fat Children (live) :

Pochette du premier album solo de Jarvis Cocker

Fat boy Slim - you've come a long way, baby

Pochette de l’album de Fat Boy Slim

Nous avions déjà évoqué le groupe britannique The Cure pour les références au nom du chapitre et à la rue dans les premières pages du deuxième chapitre, mais nous ne les avions pas encore aperçu. C’est chose faite.

The Cure – Close to Me – 1985

Paroles (extrait – Robert Smith) :

« Just try to see in the dark
Just try to make it work
To feel the fear before you’re here
I make the shapes come much too close
I pull my eyes out
Hold my breath
And wait until I shake »

Voir le clip officiel (réalisé par Tim Pope)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s